LE BLOG Une prière fraternelle pour les victimes du crash et leurs familles

    Une prière fraternelle pour les victimes du crash et leurs familles

    235

    Ce 24 mars 2019 un nouvel hommage en présence des familles, était rendu aux victimes du crash de la Germanwings survenu le 24 mars 2015, en présence des familles.

    Une messe oecuménique a été donnée en la cathédrale Notre Dame du Bourg par Mgr Jean-Philippe Nault, évêque de Digne, Riez et Sisteron,  aux côtés du père Charles Honoré, curé de la paroisse de Digne, entourés du père Christian Dieckman de l’abbaye d’Aix-la-Chapelle et du pasteur Christiane Vetter de l’église évangélique de Rhéanie.
    L’évêque en prélude, s’adressait ainsi à tous :
    « Chers amis,
    vous tous qui êtes présents ici ce matin, de nouveau, nous voici réunis pour rendre hommage aux victimes du crash du 24 mars 2015. C’est avec sollicitude et amitié que, en tant qu’évêque du lieu, je vous accueille ici en cette Cathédrale Notre Dame du Bourg que vous connaissez déjà bien maintenant, l’église mère du diocèse catholique de Digne.
    Bien souvent durant l’année, en se réunissant en ce lieu, les chrétiens de ce diocèse vous rejoignent par la pensée et la prière… Mystérieusement vous êtes chacun devenu présents dans notre vie, nos chemins se sont croisés, nous sommes devenus amis
    Depuis des siècles, en ce lieu, les chrétiens se tournent vers Dieu pour le supplier et lui confier ce qui habite leur cœur ; avec vous, comme des amis qui se retrouvent, je renouvelle ce matin cet acte de prière et d’abandon. Que la Vierge-Marie, si souvent invoquée ici par les habitants de Digne, accompagne chacune et chacun en ces heures de mémoire, chargées d’émotion et de recueillement.
    Une nouvelle fois je vous redis ma proximité personnelle et notre prière fraternelle, spécialement pour vous familles et les proches des victimes, mais aussi pour vous qui avez œuvrés à différents niveaux lors de ce drame, déployant une force et une énergie extraordinaire, une compétence merveilleuse au service de chacun.
    Oui, c’est bien le Dieu de Paix, le Dieu de Miséricorde qui nous rejoint ici dans Sa maison ; qu’Il nous comble de Sa force et de Son amour. Que chacun puisse trouver ici la paix du cœur qu’il guette, et l’assurance de la proximité de Celui vers qui nous nous tournons avec confiance, une nouvelle fois, ce matin. Oui, chers amis, soyez assurés chacune et chacun de l’amitié de la communauté qui vous accueille.
    Que la bénédiction de Dieu nous rejoigne, nous garde et nous guide ».

     

    PARTAGER