Editos diocésains Notre-Dame, priez pour nous !

Notre-Dame, priez pour nous !

Édito “Église de Digne” – août 2019

En ce mois d’août, nous nous tournons naturellement vers Marie avec la grande fête du 15 août. Plus “qu’un pont durant l’été” ou un simple rendez-vous estival, c’est une fête mariale majeure qui a un relief particulier dans notre Église et dans notre pays.

Le 15 août, c’est le jour où nous nous réjouissons, avec l’Église du Ciel, de ce que la Vierge-Marie est montée près du Seigneur avec son âme et son corps ; c’est l’Assomption de Notre-Dame. C’est donc la seule des créatures à avoir ce privilège, sans passer par la corruption et la destruction de son corps, de monter au Ciel avec son corps. Elle nous montre le chemin du Ciel, elle nous rappelle que notre vocation ultime est d’être avec Dieu pour toujours, et qu’à la fin des temps notre corps ressuscitera comme nous le proclamons dans le Credo : “Je crois à la résurrection de la chair et à la Vie éternelle”. C’est donc une fête pleine d’Espérance qui nous rappelle notre vocation ultime : être avec Dieu pour toujours, partager Sa Gloire et vivre à jamais de Lui et avec Lui.
Cette fête nous montre donc aussi l’importance de notre corps, déjà pour Dieu qui l’a créé, mais aussi pour nous. L’Église ne dédaigne pas le corps et, sans le glorifier à l’excès, elle nous rappelle sa juste place et sa destinée finale. Elle nous montre aussi que nous ne sommes pas le fruit du hasard, mais désiré et destiné à partager la Gloire de Dieu, comme Marie ! Cette fête nous invite donc fermement à tourner notre regard vers le Ciel en prendre conscience de notre responsabilité et de la beauté de ce que nous sommes pour Dieu.
Mais le 15 août est aussi une fête nationale pour la France depuis ce que l’on appelle le vœu de Louis XII en 1638. En cette année du Jubilé de Cotignac, cela prend encore un relief particulier qui nous rappelle la sollicitude permanente de Notre-Dame pour notre Pays et pour ses habitants. Marie nous accompagne au quotidien : n’hésitons-pas à lui confier nos intentions, nos soucis, nos désirs de sainteté et donc de conversion, nos familles, notre pays et ses habitants… Le chapelet peut nous y aider grandement, seul, en famille, en paroisse…
Se tourner avec confiance vers Marie, se laisser entraîner avec Elle vers le Ciel, y découvrir notre vocation éternelle, se confier et marcher avec elle dans le quotidien de nos vies… autant d’aspect à remettre au cœur de notre prière estivale.
Oui, Notre-Dame, priez pour nous !

 

PARTAGER