À la une Mgr Gobilliard a découvert le diocèse de Bafia

Mgr Gobilliard a découvert le diocèse de Bafia

208
Bafia 2023_Mgr Gobilliard et Mgr Dassi

Les ordinations de 7 nouveaux prêtres et 3 nouveaux diacres à la cathédrale de
Bafia le samedi 9 décembre 2023 ont constitué l’apothéose d’une merveilleuse
semaine de jumelage entre les diocèses de Digne et de Bafia.

Oui, comme dit le psalmiste, « il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis. »(Ps 133, 1) C’est bien ce que nous avons expérimenté avec mon cher Frère et homonyme, Mgr Emmanuel GOBILLIARD, et toute la délégation de Digne venue nous
visiter, et constituée de fidèles membres du comité de jumelage que sont Francine JEAN, la présidente, Catherine ROUSSEAU, la secrétaire générale, et Gilles ROCHAS.
Pendant cette semaine, nous avons traduit en acte les liens profonds qui unissent nos
deux diocèses depuis 23 ans déjà ! Je peux même dire que cette semaine nous aura
permis, à mon homonyme et moi, d’entrer pleinement dans cette aventure
merveilleuse, après nos nominations respectives par le saint Père au cours des trois
dernières années.
Au cœur de cette semaine mémorable, nous avons relu, confirmé et même ravivé
l’acte fondateur de notre jumelage signé jadis par les pères fondateurs, nosseigneurs
François-Xavier LOIZEAU et Athanase BALA en l’an 2000. Nous avons traduit dans une
charte notre volonté de suivre leur pas en allant encore plus loin dans ce témoignage
de la communion ecclésiale si chère à notre Seigneur. Nous nous sommes ainsi engagés
à vivre plus que jamais la synodalité en acte et en vérité ; à faire route ensemble
comme les deux disciples d’Emmaüs brûlés d’amour par la Parole et la présence
vivante du Christ et repartant ensemble rendre témoignage au Ressuscité. Nous nous
sommes engagés à nous soutenir mutuellement dans la prière, et à vivre de façon
particulière cette mutuelle sollicitude qui anime les membres du Corps du Christ.
Ces moments inoubliables n’auraient jamais pu se vivre sans la volonté personnelle de Mgr GOBILLIARD de venir jusqu’à nous avec le comité de jumelage de son diocèse, et en dépit de ses multiples charges en France. Voilà pourquoi je tiens à lui exprimer toute ma gratitude et celle de tout le peuple de Dieu de Bafia, qu’il a ainsi visité au nom du Seigneur, béni, nourri de la Parole vivante et des sacrements, et comblé de joie tout au long de cette semaine inédite. Nous lui adressons un merci tout spécial pour les célébrations présidées à Somo et Ntui, et par-dessus tout, pour la liturgie d’ordination de nos nouveaux ouvriers de l’Évangile qu’il a présidé avec une solennité et une ferveur toutes particulières.
Avec cette merveilleuse semaine, un souffle nouveau anime magnifiquement notre jumelage et laisse entrevoir de belles années de fraternité, de coopération et de
mission commune devant nous ! Puisse tout le peuple de Dieu de nos deux diocèses
entrer dans la danse en s’impliquant plus que jamais dans la dynamique de ce jumelage
missionnaire pour la plus grande gloire de Dieu !
+Emmanuel DASSI YOUFANG Evêque de Bafia

Merveilleux voyage à Bafia
Les journées de la méditerranée, qui se sont tenues fin septembre et qui nous ont
donné l’occasion d’accueillir le pape, nous ont invités à nouer des relations avec des
diocèses différents, pour élargir notre vision de l’Église et pour initier de belles
collaborations entre différentes Églises de différentes cultures. Ce que cette assemblée
propose, ce que propose aussi le processus synodal actuel, les diocèses de Bafia et de
Digne le vivent, à leur manière, depuis plus de 20 ans.
Je ne vais pas ici raconter le merveilleux voyage que nous avons fait. Vous pourrez
lire le beau récit de Francine et vous laisser emporter par ses paroles enthousiastes et
enthousiasmantes. Je souhaite surtout rendre grâce, pour le cadeau que le Seigneur
nous fait en donnant au diocèse de Digne, comme frère, le diocèse de Bafia. Cette
fraternité se vit concrètement dans la fraternité des deux évêques, qui ont tellement
de points communs : le même prénom, le même âge, la même expérience pastorale,
la même ancienneté dans le ministère sacerdotal et épiscopal. Cette fraternité se vit
dans les merveilleux échanges que nous avons vécus et que nous vivons encore. Oui,
merci Seigneur pour tous ces prêtres qui ont servi le diocèse de Digne en venant du
diocèse de Bafia. Merci Seigneur pour François-Xavier et Barthélémy qui manifestent
concrètement aujourd’hui cette belle collaboration. Merci pour Francine, Cathy, Gilles,
le père Jean Baptiste, et tous ceux qui font vivre le jumelage. Merci pour tous les
donateurs qui permettent, dans le diocèse de Bafia, de belles réalisations au service de
la population. Merci Seigneur pour la communion spirituelle, pour la prière mutuelle
qui s’élève vers toi, par laquelle, nous te demandons de veiller, de protéger, des bénir
nos frères et sœurs du diocèse de Bafia, merci pour la prière qui vient aussi du diocèse
de Bafia pour le diocèse de Digne. Oui nous avons besoin de ce soutien mutuel pour
élargir nos cœurs à l’Église universelle. Et merci à tous les diocésains de Bafia pour le
merveilleux accueil qu’ils nous ont réservé lors de notre séjour là-bas.
+Emmanuel GOBILLIARD
Évêque de Digne

 

À Bafia, 10 ans après…
10 ans que personne du Comité de Jumelage Digne-Bafia n’avait foulé le sol de notre diocèse jumelé au Cameroun ! 10 ans que des circonstances douloureuses (mort tragique de Mgr Jean-Marie Benoit Bala), ou compliquées (nos évêchés alternativement vacants, le
COVID…) n’avaient pas permis de séjour là-bas. Nous avons eu la chance de pouvoir faire le voyage à trois, Cathy Rousseau, Gilles Rochas et Francine Jean, du 30 novembre au 11 décembre 2023. Nous avons été bientôt rejoints par notre évêque que nous sommes heureux d’avoir accompagné dans cette découverte et le P. François- Xavier Ayissi, curé du secteur de Château-Arnoux-Saint-Audan, en visite dans son diocèse d’origine.
Dès l’arrivée, bien tardive, à l’aéroport de Yaoundé, nous nous sentions déjà
« presque chez nous » quand le grand sourire du P. Jean-Baptiste Ekassi (bien connu
des paroissiens du secteur de Manosque) nous a accueillis. C’est lui qui a si bien
préparé et conduit notre séjour. L’installation au centre Paul VI de l’évêché s’est
déroulé comme si nous en étions partis il y a peu, non sans une certaine émotion en
pensant à tous les absents avec qui nous avions partagé de si beaux moments
précédemment.
En attendant l’arrivée de notre évêque, les deux Comités de Jumelage se sont
réunis pour réfléchir à une actualisation de la Charte signée en l’an 2000. Nous sommes
allés passer le week-end à Makénéné, paroisse de l’abbé Jean-Baptiste où nous avons
pu visiter le lieu d’implantation du projet que nous aimerions maintenant pouvoir
soutenir là-bas, un groupe scolaire. Quel accueil des religieuses, des paroissiens et de
personnalités telles que l’adjointe au maire ou la sous-préfète !
Puis ce fut l’arrivée de Mgr Emmanuel Gobilliard, venu rencontrer son
« homonyme », Mgr Emmanuel Dassi Youfang et tous celles et ceux que nous avons pu
croiser au cours de ces quelques jours si intenses. Des moments forts entre ces deux
évêques de la même génération, aux multiples points communs ! Mgr Gobilliard est
devenu pendant une semaine « évêque de Bafia » selon les mots de Mgr Dassi
Younfang. Il a présidé la messe chaque jour, dans une paroisse différente : à Goufan où
notre ami le P. Jean-Pierre Njoli Mbamba est curé, à Somo, sanctuaire marial du

La Vie Diocésaine
diocèse où nous avons pu rencontrer le P. Jean-Aimé Amougou, vicaire, puis à Ntui où
nous avons célébré le 8 décembre et visité les chantiers du groupe scolaire et de la
nouvelle église. A la paroisse Saint Athanase de Biabérébé, nous avons rejoint avec
grand plaisir Mgr Bienvenu Ndiomo, vicaire général, curé du lieu, accompagné
notamment du pionnier des prêtres de Bafia, venus renforcer un temps le
presbyterium du diocèse de Digne, le P. Nestor Bebissékéyé. Quelle joie de retrouver
tous ces prêtres que nous avons connus ici, chez nous !
L’accueil au presbytère de la cathédrale fut aussi un moment joyeux et convivial.
Nous n’avons pas manqué d’aller nous incliner sur la tombe de Mgr Jean-Marie Benoit
Bala dans la cathédrale. Nous avons pu également voir les réalisations que nous avions
accompagnées : la Bibliothèque-Centre Diocésain des Jeunes, toujours bien occupée,
les deux classes de l’école maternelle de Gondon où nous avons bénéficié d’un temps
festif, le petit séminaire St André de Rimis bien clôturé. A la paroisse de Lablé, nous
avons rencontré plus d’une vingtaine d’enfants et de pré-adolescents abandonnés ou
orphelins, aux histoires douloureuses, recueillis dans un très récent centre d’accueil
Ste Joséphine Bakita qui tient particulièrement à cœur à Mgr Dassi et à Sr Bernadette.
Pour notre dernière journée à Bafia, c’était la fête à la cathédrale Saint Sébastien
car jour d’ordinations diaconales (3) et presbytérales (7). Cette belle cérémonie était
placée sous le signe du Jumelage car Mgr Gobilliard présidait et la signature officielle
de la Charte réactualisée eut lieu à la fin de la messe, en présence des fidèles venus de
tout le diocèse !
Le lendemain dimanche, avant le départ, c’est au grand séminaire de Nkolbisson
à Yaoundé, dont le recteur est le père Alphonse venu plusieurs fois faire des
remplacements dans notre diocèse (Forcalquier, Manosque) que nous avons été
accueillis, notamment pour la messe. C’est par la cathédrale de Yaoundé que nous
avons terminé notre périple, en compagnie du P. François-Xavier Olomo, recteur du
lieu, que nous avions connu chancelier du diocèse de Bafia.
Il était temps de refermer cette belle et, j’espère, stimulante, parenthèse d’accueil
chaleureux, de fraternité joyeuse, de temps de convivialité et de recueillement. Merci
à Mgr Dassi Youfang et à tous ceux qui nous ont permis de nous retrouver et de
partager ces moments magnifiques. Comme l’a écrit Mgr Emmanuel de Bafia, « nous
savons que nous sommes toujours ensemble en dépit des distances » !
En 2025, le Jumelage aura 25 ans… et cela se fêtera, ici et là-bas !

Texte Francine Jean
Photos Cathy Rousseau