FOI PRIÈRE Vie Liturgique

Vie Liturgique

Quelques observations concernant
la liturgie en général

La liturgie doit nous mettre en présence de Dieu,

… y conduire et permettre d’en vivre. Il s’agit bien d’une vie liturgique. La liturgie n’est pas une fin en soi, mais une vie qui nous permet d’entrer dans le mystère de Dieu tout en nous communiquant ce qu’Il est, Sa parole, Sa grâce, Sa vie. « La Liturgie est le sommet auquel tend l’action de l’Église, et en même temps la source d’où découle toute sa vigueur » [Concile Vatican II, Constitution sur la Liturgie n°10] ; « Dans la liturgie de l’Église, Dieu le Père est béni et adoré comme la source de toutes les bénédictions de la création et du salut, dont Il nous a bénis en son Fils, pour nous donner l’Esprit de l’adoption filiale » [Catéchisme de l’Église Catholique, n° 1110]. La vie liturgique est donc un des points essentiels de notre mission au service de nos paroisses. Elle témoigne tant de la vocation de tout homme face au Créateur, que de notre vie de prière.

La vie liturgique est prière

Dieu m’y rejoint, je l’écoute, je lui parle, je me laisse entrainer par Lui… Nos liturgies sont là pour nous faire grandir dans l’intimité avec Dieu. Elles sont aussi signe de notre Foi. Lex orandi, lex credendi dit l’adage ; la loi de la prière est la loi de la Foi ou plus simplement, ce qui est prié est cru…

Il y a une dimension objective de la liturgie

La liturgie ne nous appartient pas, elle est reçue, accueillie et mise en pratique avec humilité. La tentation subjective serait “d’en prendre et d’en laisser”, c’est-à-dire plus ou moins de reconstruire une liturgie en fonction de ses propres aspirations, de son histoire ou des goûts supposés des paroissiens. C’est vraiment un chemin que je reçois pour vivre de Dieu !

Il faut inviter, le dernier Concile le rappelle, à une “participation active”

… dans le sens d’une invitation à entrer dans la prière liturgique, dans l’action liturgique » [Concile Vatican II, Constitution sur la Liturgie n°14]. Dans nos paroisses cela peut se faire de multiples façons : faire entrer dans le silence intérieur, dans l’offrande de soi, l’intercession pour l’Église et le monde, l’invitation aux gestes posés par l’action liturgique (signation, agenouillement, procession …), la participation large aux chants et à la psalmodie, l’implication dans la préparation et l’animation de nos liturgies, l’invitation aux démarches spirituelles proposées…

La liturgie est bien un trésor de l’Église, oh combien évangélisateur. Elle cherche à être missionnaire auprès de ceux qui nous rejoignent. Cela est vrai tant ad extra envers les non catholiques ou les catholiques non pratiquant, qu’ad intra envers chacun afin de susciter un zèle et un amour plus grand du Seigneur.

Communion et Adoration…

Deux mots clés en liturgie ! Et cela est vrai tant dans la relation personnelle avec Dieu que dans la communauté unie qui se tourne vers son Seigneur. Benoît XVI précise : « L’union avec le Christ est en même temps union avec tous ceux auquel il se donne. Je ne peux avoir le Christ pour moi seul ; je ne peux lui appartenir qu’en union avec tous ceux qui sont devenus ou qui deviendront siens. La communion me tire hors de moi-même vers lui et, en même temps, vers l’unité avec tous les chrétiens » [Benoît XVI, Deus caritas est, n° 14].

- Messe à ND du Bourg à Digne -

Quelques points évangélisateurs

Climat de prière et sens du sacré
Attention au Beau, à l’harmonie et à ce qui élève l’âme…
Célébrations diocésaine ou paroissiale, joyeuses, priantes, fraternelles…
Sens de l’adoration, du silence…