L’inauguration de l’exposition en la co-cathédrale Saint Jérôme à Digne, intitulée «Autour de Jacques Chastan, l’épopée missionnaire bas-alpine en Asie au XIXe siècle » s’est déroulée sous la présidence de Mgr Jean-Philippe Nault, évêque de Digne, avec la pastorale du tourisme et des loisirs, conduite par le diacre Jean-Hugues Bartet et son équipe.

Après l’accueil par le père Charles Honoré, curé de la paroisse de Digne, et une présentation par l’équipe de la Pastorale, la parole était donnée pour un temps de conférence, à Françoise Fauconnet Buzelin, docteur en histoire de l’art, et chargée de recherche aux Missions Etrangères de Paris. Spécialiste et comme elle le confie en aparté elle-même, « familière » de l’histoire de Jacques Chastan, elle retraçait le parcours du natif de Marcoux, au « destin exemplaire » et à l’accent du midi prononcé même en latin !
Puis Mgr Nault accueillait chacun sur l’espace d’exposition, saluant le magnifique travail effectué, et remerciant l’ensemble des personnalités et personnes présentes. Mgr Nault soulignait ce destin caractérisé par un « élan extraordinaire », à l’origine notamment de la création de nombre de vocations dans le diocèse : dix jeunes prêtres sont partis à leur tour en Asie dans les quinze années qui suivirent le martyre. Un élan qui a puisé ainsi sa force en la foi, l’amour des gens, et un don de soi, tel que l’a exprimé avec émotion et enthousiasme l’évêque de Digne.
Douze panneaux explicatifs et des objets sacerdotaux notamment, retracent ainsi le parcours de Saint Jacques Chastan, ordonné prêtre en 1826, qui « remarqué pour son ouverture et son amour de Jésus » partira missionnaire en Corée où il mourra martyr…
Mis à l’honneur également : Monseigneur Bienvenu de Miollis, évêque de Digne nommé en 1805, réputé pour avoir été un exemple d’humilité, et d’attention aux plus démunis (un procès en béatification est d’ailleurs en préparation). Un évêque bien connu dans le monde entier sous un nom qui résonne encore pour des millions de gens : Mgr Myriel l’évêque inoubliable du roman Les misérables de Victor Hugo.
Une exposition, tel un hommage appuyé à ces deux personnages dont les destins inoubliables se sont croisés…
Exposition visible en la cathédrale Saint-Jérôme jusqu’au 30 septembre 2017, de 14h00 à 18h00.
Retrouvez ici encore plus d’infos sur l’exposition   

 

Photos : Françoise Denoyer

PARTAGER