LE BLOG Soirée de fête au Bartèu

Soirée de fête au Bartèu

340
© Marc Timi

Au cœur du majestueux parc du Bartèu, entre nostalgie et allégresse, la quiétude quotidienne a fait place ce 29 juin 2018 aux accents de joie, de musique, et de prières aussi pour une toute dernière fête  avant que ne se ferment les portes de la maison diocésaine pour de longs mois…

Ils étaient ainsi quelques centaines réunis, tout à la fois émus et joyeux car le Bartèu, « maison de famille », qui depuis 1962 leur a fait vivre tant de beaux moments, va changer d’apparence, rajeunir, et voir sa vocation s’étendre. Il abritera en effet le nouvel évêché, ses bureaux, les services diocésains, la résidence de l’évêque, et sera plus que jamais un lieu dynamique de rassemblement, de rencontres diocésaines, porteur de projets et de la Joie de l’Évangile !
Ce soir là, quelques photos accrochées sur le parvis, retraçaient quelques moments choisis depuis son acquisition, évoquant ainsi bien des souvenirs communs, aux prêtres, diacres, bénévoles présents ici depuis longtemps pour certains, tandis que les plus jeunes redécouvraient les lieux et son histoire sous un autre regard. Une histoire qui était aussi contée en vidéo dans la petite chapelle, en laquelle tous ont eu la surprise doublée du plaisir de « retrouver », Mgr Loizeau et Mgr Pontier, ainsi que les sœurs de l’Annonciade. Des témoignages généreux par le partage d’un vécu pastoral, à la fois personnel et commun, dont la joie et la lumière demeurent…
La messe était ensuite célébrée dans le parc, par Monseigneur Jean-Philippe Nault entouré du père Christophe Disdier-Chave, vicaire général, et de l’ensemble des prêtres, diacres et séminaristes. L’occasion à l’issue pour l’évêque, de s’adresser à l’assemblée afin notamment de remercier chaleureusement tous ceux qui ont oeuvré pour le Bartèu, et oeuvrent encore à son avenir. De même, remercier tous ceux qui ont travaillé afin que cette fête soit belle.
Mgr Nault reprécisait ensuite les cinq grands axes du projet du Bartèu 2.0 Bartèu du futur, et les moyens à mettre en œuvre pour y arriver : un carrefour ouvert à tous, portant la dynamique diocésaine à la rencontre du Seigneur… intégrant une écologie responsable (Laudato Si), et l’art sacré « l’art du beau, une voie pour rencontrer le Seigneur ». Dès septembre prochain l’évêché s’installera à la maison des Cyprès à l’entrée du domaine, (la vente de l’espace Chastan était signée le matin même), en attendant l’installation définitive prévue après Pâques 2020.
La soirée sous la douceur estivale, se terminait par le partage d’un repas champêtre et musical autour de l’arche emblématique du Bartèu, animé par le quadrille sisteronnais-fanfare du Boumas, tandis qu’un feu d’artifice clôturait (en beauté déjà), cette belle soirée !

F.D.

Reportage photo : M.T. et F.D.

PARTAGER