27 juillet 2016

Communiqué de Mgr Jean-Philippe Nault

Chers amis,

Les événements tragiques de mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray nous bouleversent.

Un prêtre égorgé à l’autel alors qu’il vient de célébrer la Messe, un paroissien gravement blessé ; acte terrible, lâche, barbare et incompréhensible. L’émotion de chacun est très forte, et nous ne pouvons, comme le dit Mgr Lebrun l’archevêque de Rouen, que “crier vers Dieu”.

Mgr Pontier, au nom des évêques de France, nous invite à une journée de jeûne et de prière ce vendredi, pour la paix dans notre pays. Je ne peux que vous encourager à cette démarche personnelle et communautaire. Demandons au Seigneur de faire grandir en nous la Foi, et de nous suggérer les mots justes pour parler à nos frères et sœurs. C’est Lui seul qui est le Prince de la Paix, c’est de Lui seul que vient tout Amour et toute Vérité.

Tournons notre émotion vers Dieu, mais ne succombons ni à la peur, la haine ou le rejet de l’autre.
Notre Foi nous invite à répondre à la haine et la violence, par l’Amour et la Vérité. Notre vocation chrétienne est difficile mais ô combien importante dans le contexte actuel ; elle est même prophétique.Sachons remettre Dieu au centre ; “La Miséricorde, c’est le rempart que Dieu met au mal” nous rappelait inlassablement Saint Jean-Paul II, et la Miséricorde, c’est Jésus Lui-même…
Prions les uns pour les autres ; prions aussi pour ceux qui nous veulent du mal, comme nous y invite Jésus.

Ce soir, mercredi 27 juillet, une messe sera célébrée à 18h30 à la Cathédrale Saint Jérôme à Digne pour le P. Hamel, sa famille et sa communauté, et pour la paix. N’hésitons pas chacun à prendre du temps avec Dieu pour prier, L’écouter, Lui parler, intercéder pour nos frères, nous laisser aimer…

Ma prière fraternelle rejoint chacun.
Que la Vierge-Marie, patronne de notre diocèse, nous garde et nous enfouisse dans l’Amour de son Fils.

+Jean-Philippe Nault
Évêque de Digne

26 juillet 2016

Communiqué de Mgr Georges Pontier

De Cracovie, où j’ai appris le drame impensable et horrible de Seine Maritime, je veux transmettre à la famille du Père Hamel, à la paroisse de Saint Etienne du Rouvray et à l’Archevêque de Rouen, l’assurance de ma grande proximité ainsi que ma prière et ma solidarité.

Ce drame, survenu dans une église, bouscule et trouble l’ensemble des français.

Je remercie tous ceux qui, dans leur diversité, ont exprimé leur amitié à la famille catholique.

Des sentiments divers nous habitent en ces instants. Nous savons bien pourtant que seule, la fraternité, chère à notre pays, est la voie qui conduit à une paix durable. Bâtissons-la ensemble.

J’invite tous les Catholiques de France à une journée de jeûne et de prière pour notre pays et pour la paix dans le monde ce vendredi 29 Juillet.

Ici, à Cracovie, avec tous les évêques français présents, j’invite les jeunes de nos diocèses et de nos mouvements, à vivre le Chemin de Croix avec le Pape François à cette intention. Nous suivrons le Christ dans sa victoire sur la haine, la vengeance et la mort.

Il est notre lumière et notre espérance.

+ Georges PONTIER
Archevêque de Marseille
Président de la Conférence des évêques de France

26 juillet 2016

Communiqué de l’archevêque de Rouen

De Cracovie, j’apprends la tuerie advenue ce matin à l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Elle fait trois victimes : le prêtre, le Père Jacques Hamel, 84 ans, et les auteurs de l’assassinat. Trois autres personnes sont blessées dont une très grièvement.

Je crie vers Dieu, avec tous les hommes de bonne volonté. J’ose inviter les non-croyants à s’unir à ce cri ! Avec les jeunes des JMJ, nous prions comme nous avons prié autour de la tombe du Père Popielusko à Varsovie, assassiné sous le régime communiste.

Le vicaire général, le Père Philippe Maheut, est sur place depuis les premiers moments. Je serai dès ce soir dans mon diocèse auprès des familles et de la communauté paroissiale très choquée.

L’Église catholique ne peut prendre d’autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes. Je laisse ici des centaines de jeunes qui sont l’avenir de l’humanité, la vraie. Je leur demande de ne pas baisser les bras devant les violences et de devenir des apôtres de la civilisation de l’amour.

Dominique Lebrun
Archevêque de Rouen

PARTAGER