Editos de l'évêque Ne craignez pas !

Ne craignez pas !

« Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle ! ». Ce sont les premiers mots adressés aux bergers la nuit de Noël, quelque part dans les environs de Bethléem…

Ils ont perçu immédiatement que quelque chose d’important venait d’advenir, et les premières paroles de l’ange (envoyé de Dieu) viennent les rassurer.

Ce qui vient d’arriver… la naissance toute proche d’un petit enfant, emmailloté et couché dans une mangeoire, veillé par Marie, sa mère et par Joseph. Tout peut sembler normal, sauf que ce petit enfant est le fils unique de Dieu, Dieu lui-même, venu habiter parmi nous ! Né à Bethléem, il est de toute éternité ; humblement couché dans une mangeoire, il est le Tout Puissant ; rejeté dans la nuit noire  pour sa naissance, il est le Prince de la Paix ! Et cela, les gens humbles que sont les bergers le pressentent et s’en émerveillent…
« N’ayez pas peur, c’est lui le Sauveur du monde qui vient nous libérer de nos péchés et  nous ouvrir le Ciel ! ».

Les mêmes anges viennent aussi s’adresser à chacun de nous : « Ne craignez-­pas ! ». La bonne  nouvelle est bien sûr aussi pour nous ! Le Sauveur annoncé vient aussi pour nous ! Et qui d’entre nous ne sent pas au fond de lui la nécessité d’être sauvé ? Qui ne perçoit que notre monde déboussolé a besoin d’un Sauveur ? Alors réjouissons-nous avec les bergers et avec les anges ! Ouvrons notre cœur et, comme eux, sachons nous émerveiller devant cette venue du «Dieu avec nous». Sachons l’accueillir, lui faire de la place, le laisser nous sauver… Ayons le courage de Lui dire « Oui, Seigneur, je t’aime, que Ta volonté soit faite, j’ai confiance en Toi ! ».

Jésus est aussi, précisait Jean-Paul II, la Miséricorde incarnée. Quand je cherche à savoir ce qu’est la miséricorde… il suffit de regarder, d’accueillir et de suivre Jésus ! Oui c’est Lui cet amour jailli du cœur du Père qui me rejoint moi qui suis pauvre et pécheur.

Que cette grande joie transforme nos vies et nos cœurs, qu’elle nous donne de profondes raisons d’espérer et illumine notre monde. Qu’en cette année de la Miséricorde, nous ouvrions largement  nos cœurs et nos vies à Jésus, le Sauveur ! Que nous soyons de vrais artisans de paix… en annonçant le Prince de la Paix!

N’hésitons-pas nous aussi, comme les anges et les berges, à transmettre cette Bonne Nouvelle…

Belle et Sainte année à chacun !

PARTAGER