À la une Cérémonie des vœux à notre évêque

Cérémonie des vœux à notre évêque

288

La cérémonie des vœux à l’évêque a eu lieu ce samedi 14 janvier au Bartèu, en présence des prêtres, des diacres et des laïcs en mission ecclésiale.

Le Père Christophe Disdier-Chave, Vicaire Général, a commencé par une synthèse des temps forts de 2022 pour notre diocèse, lui-même inséré dans l’Église. Il a souhaité pour 2023 que <<nous fassions nôtre cette prière : « que jamais je ne sois séparé de Toi ». Le Seigneur est la Source de la Paix et de la Joie. A nous de chercher le Seigneur sans cesse et de devenir de meilleurs amis du Christ. Et par là que nous soyons sel de la terre et Lumière du monde.>>

Mgr Gobilliard, une fois les applaudissements terminés, a félicité le Père Christophe pour la qualité littéraire dont il fait preuve lors de ses prises de parole et l’a remercié pour le travail accompli en tant qu’administrateur diocésain ainsi que pour avoir accepté de prolonger sa mission de Vicaire Général.

Notre évêque nous a présenté ses découvertes lors du premier mois passé dans le diocèse, puis nous a parlé de lui pour nous faire percevoir ce qu’il a dans le cœur.

Il a choisi d’arriver lentement, à pied, « au rythme de la découverte humaine ». 155 km pour aller de Carpentras à Peyruis !

Depuis son installation, il a rencontré de nombreuses personnes, allant à leur rencontre (déjà 3 800 km parcourus sur nos routes !), et l’on trouve dans ce mot -la rencontre- une notion essentielle du sens que notre évêque donne à sa mission, et souhaite à tous les diocésains. La rencontre de l’autre, le lien entre les personnes, le soin à construire des relations. Comme Jésus l’a fait de son temps : aller vers les personnes, les rencontrer en vérité là où elles sont, et nouer des relations équilibrées. « Jésus nous a montré comment ouvrir les voies du Bonheur, il nous reste à l’imiter ». Mgr Gobilliard nous invite à retrouver et à diffuser la saveur de l’évangile.

Ce n’est pas sa devise, mais c’est son état d’esprit : « rien n’est grave ; faut pas s’en faire ». C’est le Seigneur qui conduit l’Église. Pour le diocèse, Mgr Gobilliard souhaite profiter du changement d’évêque pour retrouver la finalité de nos actions. Il nous posera sans cesse la question qui nous y amène : en vue de quoi ? Pour quoi ? Ceci afin d’avoir toujours devant le cap, la perspective.

Ainsi, il souhaite revisiter les finalités avec plusieurs regards extérieurs, neutres et donc pluriels. Des gens très engagés dans l’Église, spécialistes professionnels du « en vue de quoi ? » vont questionner plusieurs diocésains, ministres ordonnés, religieuses et religieux, laïcs, afin de nous aider à retrouver le sens de ce que l’on veut faire. « La fécondité vient de la diversité ; la diversité est la condition d’une possibilité de l’unité ». En ce sens, chacun est nécessaire, attendu.

La matinée s’est conclue par un temps de prière dans la chapelle du Bartèu. Ensuite, tous se sont retrouvés pour un apéritif convivial, puis un déjeuner plein de saveurs et de fraternité !